Artiste en art visuel

 

JOUDA GOMRI

Démarche artistique

A travers un travail plastique, j'établis un lien nouveau avec la calligraphie arabe, trace de ma langue natale.
En écho à une actualité marquante et à travers des procédés, à chaque fois renouvelées, je soumets le trait de 'la belle lettre' à un changement de cadre, de support et de posture.
Je questionne à la fois sa capacité à retenir le message oral avec toute sa complexité et à le rendre palpable en vue d'un éventuel échange avec l'autre.
Ce trait, tantôt chargé de connotation esthétique, culturelle ou religieuse, tantôt victime de récupération fanatique, s'invite à mon atelier où il s'éloigne de ces deux cadres qui finissent par l'aliéner. Il se fait matière, incarne une trace et matérialise une émotion.


Ainsi, 'Débat avec la lettre', offre au trait une possibilité de dialogue avec des femmes qui ont choisit de témoigner par leur présence le temps d'une rencontre, d'une capture d'image...
L'attitude se substitue aux mots et la posture aux paroles. Le trait se fait trace d'une pensée, d'un souvenir ou au contraire appuie l'affirmation d'un présent et la réappropriation d'un patrimoine.
Plusieurs couches de sens se superposent dans cette démarche, à chacun d'inventer sa re lecture.


Une volonté différente se matérialise dans « Kelmetna » Notre parole, où paradoxalement, le trait se trouve contraint de changer de registre. Dépossédé du sens, il est au service du geste, de l'émotion, de la vibration.
Le temps d'une performance, l'encre qui coule le long du papier, déroulé à même le sol, annonce l'activation d'une synchronisation musicale, chorégraphique et plastique.

La dernière goutte d'encre clôture ce moment d'expression sur un arrêt dans l'histoire.


La calligraphie subit un traitement plus poussé dans 'Remue !'. Intimement lié aux événements tragiques de 2015, le trait est pris comme unique lien possible avec le monde, dans un moment d’arrêt, de désarroi et de rupture.
La trace est considérée dans un cadre complexe, elle rend compte de la façon dont je me représente les ravages psychiques subis suite à la mutation des mots.
Un grand cri rageur et muet s'abat sur le papier. Un changement de cap s’opère enfin.
Le trait est déconstruit, le texte décomposé, le mot est disloqué, disséquée...


Dans une matière épaisse le roseau mal taillé et englué, tend en vain, à donner forme et amplitude au geste. Une écriture d'un nouveau genre pour une parole d'un nouveau genre...Illisible et rampante.
Remue ! Vient secouer la tendance à fixer cette nouvelle écriture. Il est ce grain de sable qui grippe la machine infernale.


Entre reflets de mémoire et paroles au présent, une différenciation s’opère.
Affronter un sujet difficile est une étape de ma démarche artistique, le traiter en est une autre et le présenter au public constitue le début du dépassement.

Biographie

Née à Tunis en 1973, Jouda Gomri y a vécu  plusieurs années. Elle est titulaire d'une maîtrise en Sciences et techniques des Arts  de l'Institut technologique d'Art, d'Architecture et d'Urbanisme de Tunis. Par la suite, elle a étudié à l'université Paris XVIII où elle a obtenu le diplôme d'études approfondies en Esthétique, Technologie et Créations Artistiques.

Riche de sa biculturalité, Jouda Gomri interroge les sujets de l'actualité qui la touche avec des outils empruntés à ces deux cultures dont elle est pétrie. Elle adapte sa technique et pousse ses limites afin de saisir le sujet et de l'exprimer à sa manière..

Avoir deux points de vue simultanément semble lui ouvrir des horizons insoupçonnés.

20140923_200919.jpg

Expositions personnelles

2020: "Remue!" . Espace André Malraux. Le Pecq

2019: "Remue!" . Herdia. Cabinet de Conseil. Paris

2017: "Remue!" . Espace Colucci. Montrouge

2017: "Remue!" . ‘Le mur rouge’. Sceaux

2013: "Kelmetna" 'Notre Parole'. Performance artistique. Mairie du 10e. Paris

2012: Calligraphie et ‘Volonté de vivre’. Figue et Olive. Paris

2010: 'Voyage aux bains d’Orient'. Le Plessis Robinson

2008: 'Débat avec la lettre' Le Café qui parle. Paris

2004: ’Les ombres de la Médina’. Diwan Dar El Jeld. Tunis

2004: Journées Culturelles Tunisiennes à Paris. Institut du Monde Arabe. Paris

2004: Journées Culturelles Tunisiennes à Paris. Consulat Général de Tunisie

2003: "Corps et Ornements". Galerie Soufflot. Paris.

2002: "Corps et Ornements". Galerie Haddad. Tunis

Expositions collectives

2019: Surface sensible. Association Bloc-House. Le mur rouge, Sceaux.

2017: Art et artisanat. Montrouge

2016: L'écrit sous toutes ses formes. Mairie de Sceaux.

2014: Festival des Cultures de la Méditerranée. UNESCO Paris

2014: 'Alif'. Galerie la Médina. Tunis

2013: Installation numérique ‘Cordon de solidarité aux artistes tunisiens’

2013: L‘Election’ Association Bloc-House. Le mur rouge, Sceaux.

2012: Exposition 'Heureux Des Astres' . La bibliothèque de Sceaux.

2007: La semaine africaine. Maison de l’UNESCO. Paris

2006: ’Expressions de Femmes du Maghreb’. Hôtel du Département Val de Marne

2005: ‘Expressions de femmes des deux rives’. Mairie du10e. Paris

2004: ‘Journées Culturelles Tunisiennes à Paris’. Consulat Général de Tunisie

2004: Festival "Ici et Demain". Installation. Chapelle de la Sorbonne. Paris

2003: ‘Semaine de la Convivialité. Consulat de Tunisie à Paris

2003: ’Journées Internationales des Femmes’. Parvis de l'Hôtel de ville de Paris.

2002: ‘I.D. Identity-Identité’. Galerie Crous Beaux Arts. Paris.

2002: ‘I.D. Identity-Identité’. Konschthaus beim Engel. Luxembourg.

2001: ‘Exposition annuelle de la Cité des Arts’. Cité Internationale des Arts. Paris

2001: Galerie Bernanos. Paris. Artistes du Monde

Intervention artistique et culturelle (enfants)

2020: Projet d’école : Ateliers histoire de l’art/ création artistique

2021: Projet d’école maternelle. Fresque collaborative.

2019: Petit trait d'Orient. Atelier conte et calligraphie

2019: Petit trait d'Orient (suite). Conception du rouleau du conte.

2018: Selfie du père Noël. atelier estampe et composition

2018:  Une lettre en images; Atelier collage et composition

2017 : l’Élan de Noël. Technique de l'estampe

2017 : J'aime mes cauchemars. Art expression

2017 : Une abeille se cache dans les fleurs. Technique mixte

2016 : Un et Une sont sur la Lune. Estampe en relief

2016 : Pousse Pousse. Atelier Mandala

2015 : Petit trait d'Orient. Atelier calligraphie

2015 : La nature inspire mes mains. Peinture aux doigts

2015 : Rouleau de printemps. Dessin et mise en page

Intervention artistique (adultes)

2017 :Décembre. Interaction sonore et visuelle

2017 :Mai. Réduire les aplats d'ombre

2017 :Avril. Création de fresque collective

2017 :Mars. La trace comme encrage.